+32 (0)479 43 57 53    vincent@20CENTRetail.com
Le nouveau paradigme alimentaire est une nécessité
Save the Date

Le nouveau paradigme alimentaire est une nécessité

Vous êtes très certainement au courant que le système alimentaire mondial est mis sous pression et en est à ses limites. Il est clair que les techniques de productions actuelles permettent la sécurité alimentaire, mais trop de ressources sont consommées et même gaspillées. Dès lors, l’industrie alimentaire doit se réinventer. 

Mais bien entendu, vous vous demandez à quoi doit ressembler cette nouvelle chaîne de valeur alimentaire de demain. C’est simple ! Elle sera composée de nouvelles compétences, d’innovations et de nouvelles technologies. Et bien ce 5 décembre dernier, j’ai eu l’occasion d’assister à un événement où ce nouveau système alimentaire était le thème central. L’espace d’une après-midi, ShakeUp Factory, avec le soutien de EIT Food et avec la présence de plusieurs partenaires tels que Food Ingredient EuropeAgrioGenopole et d'autres, ont réuni des startups, des investisseurs et des mentors autour du thème « The New 2030 Food Paradigm ». 

 

Une après-midi intense mais efficace

Le concept de l’événement était assez intéressant. Après une courte introduction, un série de startups se sont succédées pour pitcher devant l’assemblée. Le tout s’est conclu par une séance de networking entre les différentes parties présentes. 

Au total, 70 startups étaient inscrites. Cela a donné près de deux heures et demi de pitches successifs ce qui peut sembler beaucoup. Mais honnêtement, ce ne fut pas le cas. Les différentes entreprises avaient été divisées en thèmes ce qui a rendu la succession de présentations lisible et digeste. 

 

Nouvelles compétences, des alternatives…et du bon sens

Certaines des entreprises ayant défilé sur le podium n’en sont encore qu’au début de leur histoire, tandis que d’autres sont déjà bien avancées. Mais ce qu’il faut retenir, c’est que l’ensemble des startups présentes ont donné une belle vitrine de l’industrie alimentaire de demain. 

Sans en faire une liste exhaustive, je vous délivre quelques grandes tendances relevées au fil des pitches successifs : 

  • La chaîne se repense en optimisant la data : que ce soit pour optimiser des processus, diminuer des déchets, ou encore diminuer des consommations d’énergie, la data va optimiser le travail des fermiers et des industriels.
  • Le végétal s’impose encore et toujours pour diminuer les impacts de l’industrie des protéines animales, ou tout simplement la remplacer là où elle ne suffit pas. Les produits à bases de protéines végétales ont un bel avenir devant eux. Et l’origine de ces protéines végétales se trouvent dans les cultures classiques, mais aussi de champignons, ou encore d’algues.
  • En parlent d’alternatives à la viande, les substituts destinés à séduire les flexitariens deviennent de plus en plus avancés. Aux côtés des lardons, ou hachés, les substituts de type « wholecut » font leur apparition sur les rayons et dans vos assiettes. 
  • Upcycled ingredients : on récupère des ingrédients et les transforme pour les réutiliser comme matières premières dans d’autres circuits, ou comme farine protéinées
  • Plutôt que de produire loin et transporter, privilégier le local : cela ne semble pas super innovant comme idée et pourtant si. Pensez à des produits que vous devriez importer de loin comme les crevettes par exemple. En effet, en Europe, nous importons énormément de crevettes du monde entier et en particulier d’Amérique latine. Pourquoi ne pas plutôt en cultiver en bassin proche des lieux de consommation, même en ville ?  
  • Diminuer les déchets plastiques en substituant par exemple les emballages à des couches protectrices mangeables (coatings) pour des fruits et légumes, en utilisant des emballages consommables ou même en utilisant des insectes qui s’occuperont de transformer les plastiques en fin de vie. 

 

Comme vous pouvez le constater la liste des idées est longue, et la bonne nouvelle pour la planète, c’est que nombreuses d’entre elles sont déjà en activité. D’ailleurs, il sera sans doute bon de revenir sur certaines de ces startups plus en détails dans d’autres articles, je suis convaincu que vous serez intéressés. 

Pour conclure sur cet événement, saluons l’enthousiasme qui régnait parmi les participants. Il est clair qu’il est plus que temps de réinventer le système de production dans sa totalité. Tous les spécialistes en la matière sont d’accord pour tirer la sonnette d’alarme étant donné que la planète a ses limites. Mais au lieu de baisser les bras, il faut trouver des alternatives et des solutions. Et ce type d’événement, soutenu par des organisations engagées, est nécessaire pour rassembler les acteurs du changement et nous mener tous vers un avenir alimentaire plus durable. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eit FoodPackagingShakeup FactoryStartup TrendsTendancesFoodAlimentationFutureTech