+32 (0)479 43 57 53    vincent@20CENTRetail.com
Cinq tendances dans le secteur des vins et spiritueux
Save the Date

Cinq tendances dans le secteur des vins et spiritueux

Comme d'habitude, lorsqu'on visite un événement professionnel, on ne peut s'empêcher de noter quelques tendances ou de voir quelques innovations intéressantes. Pression unilatérale, durabilité, équilibre... Dans cet article, vous découvrirez quelques éléments et tendances que j'ai remarqué lors de ma visite au ProWein de cette année.

 

Sous pression

Au cours de mes différentes discussions et conversations avec des producteurs ou des négociants, j'ai remarqué qu'un mot revenait sans cesse : la pression. La situation économique actuelle, les conséquences de la pandémie, le conflit ukrainien, la logistique qui souffre de problèmes structurels... de nombreux paramètres sont actuellement en jeu qui mettent l'ensemble du marché sous pression. 

Et clairement, cette pression ne touche évidemment pas seulement le segment des vins et spiritueux, mais toutes les catégories de l'économie mondiale. 

 

La durabilité est un mode de vie permanent

Les vignobles vivent grâce à la terre. Il n'est donc pas surprenant de voir les viticulteurs mettre en avant tous les efforts qu'ils déploient pour préserver les sols. Mais cela ne s'arrête pas là. J'ai bien noté que pour de nombreux producteurs de vin, la durabilité ne se limite pas à la préservation de leurs parcelles ou au passage au bio. Les actions visant à rendre l'industrie du vin plus durable sont très variées : tout le monde essaie d'utiliser l'eau de manière responsable, des solutions sont trouvées pour réduire les émissions de dioxyde de carbone (par exemple : bouteilles plus légères dans le transport, ...), les étiquettes sont imprimées avec de l'encre écologique, ...

 

L'équilibre est la clé 

La pression et la durabilité étaient sur toutes les lèvres, mais une autre tendance était perceptible : l'équilibre. Il est évident qu'il existe une grande variété de vins : doux, puissants, fruités, ... mais un mot semblait essentiel cette année : l'équilibre. Lors des différentes dégustations auxquelles j'ai eu le plaisir d'assister, les experts en vin ont souligné que la recherche d'un vin équilibré est ce qui les anime. Le produit final doit être le résultat d'un travail artisanal bien sûr, mais aussi représenter un équilibre entre tous les paramètres qui font un grand vin : le cépage, l'âge, le tanin, le degré d'alcool, la maturation, ... Pour illustrer, je vous donnerai l'exemple du Château Tanunda où chaque vin représente un certain équilibre, qu'il s'agisse de leur gamme Kangaroo Ridge, leur Barossa ou encore leurs Old Vines.   

 

Créer des moments avec les bons ingrédients

Avec ou sans alcool, les cocktails doivent évidemment utiliser des ingrédients de qualité. Mais les mixologues (et les acheteurs qui veulent que leurs étagères contiennent les meilleurs produits) doivent travailler avec une grande variété d'ingrédients. Mais, cette année, ne vous contentez pas d'un rhum, d'un gin ou d'un whisky de grande qualité... vous devez également présenter des produits qui créent des moments, proposer une boisson qui symbolise l'apéritif, le digestif, le moment que l'on passe avec des amis dans le jardin en été, ou celui que l'on passe en hiver près de la cheminée, ... Un bel exemple nous est fourni par Kiss My, une gamme variée mêlant vins, spiritueux et herbes. Le résultat peut être apprécié pur ou dans des cocktails mixtes. Et quand on goûte les différentes variétés de la gamme, on associe effectivement chacune d'elles à un moment dans le temps. La rhubarbe vous fait rêver de l'été, la noix avec ses touches de cannelle vous fait languir de l'hiver, et les mûres feraient une excellente boisson toute l'année mais donneront aussi une touche surprenante à vos Negronis par exemple. 

 

Un voyage en Italie 

Enfin, voyageons grâce au vin. De nombreux pays ont exposé au ProWein de cette année, et je n'ai pu m'empêcher de remarquer une forte présence des vins italiens. Le pays était bien représenté avec de nombreux vignobles, régions et exportateurs. Équilibrés, biologiques, durables, mûrs, surprenants... l'offre de vins italiens de cette année indique que la catégorie des vins devrait connaître partout une poussée italienne dans les mois à venir. 

Pour être honnête, j'ai l'impression qu'au cours des dernières années, les vins italiens ont été quelque peu négligés par les acheteurs du retail de ma région. J'espère donc qu'ils ont visité le salon et qu'ils ont été inspirés. Pour leur donner un petit coup de pouce, permettez-moi de vous présenter deux de mes découvertes favorites du salon de cette année. Tout d'abord, le Gergenti 5 Emeralds, un vin blanc issu d'un assemblage de 5 raisins (Trebbiano, Malvasia, Bellone, Greco et Viognier). Il est bien équilibré, fruité et est un parfait compagnon pour vos plats de pâtes ou même vos assiettes de fromage. Et ensuite, mon deuxième choix, (peut-être même mon préféré), le Corte del Golfo Lazio. Un vin rouge, que je ne trouve malheureusement pas sur les étagères belges. Ce vin est probablement l'un des meilleurs rapports qualité/prix que j'ai trouvé sur le ProWein de cette année. Le Corte del Golfo Lazio offre une robe rubis intense, un arôme équilibré de cerise, d'épices et un peu de tabac. C'est le compagnon idéal des plats de pâtes ou d'autres classiques italiens typiques. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VinWineSpiritsTendanceTrendsProwein