+32 (0)479 43 57 53    vincent@20CENTRetail.com
Physique vs digital l’événementiel a aussi sa bataille
Save the Date

Physique vs digital l’événementiel a aussi sa bataille

Ce n'est pas nouveau

En 2020, de nombreux rendez-vous digitaux se sont multipliés pour remplacer les salons, congrès, conférences et bien d'autres événements qui ont dû être reportés ou annulés. 

Mais d'abord, mettons une chose au clair. Ils n'étaient pas courants, mais les événements numériques existaient déjà avant cette crise du COVID. Vous pouvez demander à n'importe quel expert digne de ce nom ; il vous dira que la crise actuelle accélère certaines tendances, et ce dans tous les secteurs. De nombreux organisateurs d'événements développaient déjà des solutions numériques ou du moins étudiaient les possibilités virtuelles avant que la crise sanitaire ne force l'industrie de l'événementiel à s'arrêter. Les événements numériques ne sont donc pas une conséquence de la situation actuelle, ils ne font que profiter de la tourmente. 

Mais on peut se poser la question suivante : ces événements digitaux remplaceront ils les événements physiques ou existe-t-il un intermédiaire ? J'ai pensé qu'il serait intéressant d'organiser une bataille et de les opposer pour répondre à cette question. 

 

Dans le coin gauche du ring, et dans le coin droit

Pour assister à un véritable combat, vous devez d'abord comprendre qui sont les parties en présence. Dans un coin, mettons les événements en direct ou physiques. Ce sont les événements auxquels vous assistez en présentiel. En gros, cela peut être un salon, un congrès, un symposium... Vous y allez, vous y avez des rencontres face à face, vous découvrez des stands et des exposants, etc. Je crois que vous avez compris l’idée. 

Dans l'autre coin, je vais placer les événements numériques ou digitaux. Évidemment, ce sont ceux auxquels vous n'assistez pas physiquement. Mais je voudrais que vous compreniez une chose. Dernièrement, j'ai entendu deux mots utilisés pour décrire ces événements : digital ou virtuel. Mais pour moi, il y a une nuance. Un événement virtuel est digital, mais un événement digital n'est pas nécessairement une expérience virtuelle. Beaucoup d'événements numériques sont simplement des gens qui font une réunion ou une présentation en ligne via Zoom, Google ou tout autre outil que vous aimez utiliser. Certains ne sont même qu'une présentation préenregistrée que vous pouvez suivre sur YouTube, un peu comme si vous étiez en train de regarder votre émission de télévision préférée. Mais, à mon avis, un événement virtuel est bien plus que cela. Il implique une immersion dans l'événement. Il implique que vous utilisiez un système pour vous trouver dans un lieu virtuel, là où l'événement virtuel se déroule. Et avec votre avatar, vous vous promenez dans un environnement virtuel (basé sur des concepts de la vie réelle ou imaginaire), vous interagissez avec les exposants sur leur stand virtuel, vous assistez à des conférences, vous faites du networking avec les autres avatars des participants, etc. 

Donc, à mon avis, nous devrions être attentifs et précis lorsqu'il s'agit de faire la différence entre les événements virtuels et numériques. 

 

C’est parti

Mais venons-en au sujet d'aujourd'hui et opposons les combattants physique et digital les uns aux autres. 

Bienvenue dans l'arène de 20/CENT où deux courageux concurrents sont opposés par le grand public. Physique ou digital, qui sera le vainqueur ? 

Coûts

L'un des arguments que les événements numériques ont pour eux est qu'ils sont moins chers. Ils n'impliquent pas de frais de déplacement tels que l'hôtel ou le transport. En outre, la construction de stands pour une exposition devrait être moins coûteuse lorsqu'il s'agit d'événements virtuels. 

Wow, c'était un premier coup bas du digital !

Environnement

Comme il y a moins de déplacements, l'empreinte carbone globale des événements digitaux devrait être inférieure à celle des événements physiques. Pour être honnête, ce n'est pas quelque chose que j'ai vérifié et je n'ai trouvé aucune preuve scientifique à ce sujet. Mais c'est un argument que j'entends souvent évoqué par les organisateurs numériques et j'ai pensé qu'il était nécessaire de le mentionner. 

Il en va de même pour les stands virtuels. Aucun matériau n'est utilisé pour la construction d'un stand, ce qui signifie aussi moins de déchets et d'impact pour l'environnement.  

Et un autre coup asséné par le digital !

L'impact économique

Lorsqu'une ville accueille un grand événement, les participants, qu'ils soient exposants ou visiteurs, ont tendance à apporter des affaires pour les établissements locaux. Les hôtels, les restaurants, les transports et même le tourisme profitent de cette activité supplémentaire. L'impact d'un événement numérique sur une ville est quant à lui pratiquement inexistant. 

Mais l'événement physique répond par un contre-argument très valable.

24/7/365

L'une des principales revendications en faveur d'un événement numérique est que ses heures d'ouverture sont extrêmement larges. Prenons l’exemple d’une conférence. Un tel événement peut être suivi de n'importe où dans le monde, quel que soit le fuseau horaire dans lequel vous vous trouvez. Et grâce à la possibilité de retransmission vidéo et de replay, vous pouvez vraiment vivre et revivre une conférence en permanence. 

Il en va de même pour un salon professionnel. Au lieu de voyager loin, il suffit de visiter un stand au moment qui correspond à votre emploi du temps ou même, au moment de l'année qui correspond aux besoins de votre entreprise. Vous pouvez imaginer un salon professionnel ouvert à toute heure, tous les jours de l'année. Il vous suffirait de vous inscrire et de vous rendre sur le stand permanent de l'entreprise avec laquelle vous souhaitez faire des affaires. Mais alors je me demande avec ce concept : peut-on encore parler d'un salon professionnel ? Beaucoup de prestataires digitaux et virtuels décrivent ce modèle comme le salon professionnel permanent. Mais pour moi, c'est plus comparable à une plate-forme commerciale offrant aux entreprises et aux marques participantes d'avoir leur propre espace virtuel sur une place de marché. 

Le numérique est féroce et jette tout ce qu'il a dans le ring !

Sécurité

Surtout maintenant que nous avons eu la crise COVID, les événements numériques peuvent prétendre fournir un environnement sûr et sans risque de propagation de virus. Mais un vaccin pour le COVID sera probablement développé à l'avenir. De plus, je pense que les organisateurs d'événements physiques implémenterons des procédures et des protocoles pour assurer et garantir un niveau de sécurité suffisant pour les participants. D’ailleurs, un bon nombre de ces mesures sont déjà en place aujourd'hui. 

Bien essayé par le digital, mais ce coup n'a pas été aussi fort que d'autres que nous avons vus aujourd'hui. 

Mais en parlant de sécurité, une chose ne doit pas être sous-estimée. Les événements digitaux doivent garantir une plate-forme cyber-sécurisée. Après les salons, je ne sais pas pour vous, et je ne sais pas comment cela se passe toujours, mais je reçois généralement des demandes louches dans ma boîte aux lettres, et ce sont des arnaques de personnes prétendant vouloir acheter des produits ou faire des affaires. Donc, si je participe à un événement numérique, j'attends des organisateurs qu'ils offrent un environnement sûr et qu'une certaine sélection des participants ait lieu. Car dans le monde numérique, il y a encore beaucoup de spams et d'arnaques.

De plus, reprenons le modèle de "salon permanent" que j'ai décrit plus haut. Si ces places de marché de salon offrent aux participants des moyens d'échanger et de passer des commandes, il faut également mettre en place des mesures pour garantir la sécurité des transactions. 

Wow, je ne l'avais pas vu venir, mais c'était une excellente contre-attaque par le physique ! 

Networking

L'une des principales raisons de participer à un événement est de faire du réseautage et de rencontrer des contacts d'affaires actuels ou nouveaux. Le direct et le numérique sont en fait des opportunités similaires. Lors d'un événement physique, vous devez être suffisamment ouvert et audacieux pour nouer de nouveaux contacts. De leur côté, les événements numériques offrent des systèmes de connexion (similaires à Linkedin ou aux applications de rencontre, mais peu importe du système). Le fait est que les méthodes sont peut-être différentes. Mais aucune des deux formes d’événements n'est plus adaptée que l'autre à la mise en réseau. 

Les deux concurrents commencent à montrer des signes de fatigue et commencent à se neutraliser.

Une stimulation des sens

Enfin, examinons les stimulations des sens. Comme je l'ai déjà dit, il y a une différence entre un événement numérique et un événement virtuel où vous êtes immergé. Mais aucun des deux ne peut réellement stimuler tous vos sens. Et lorsqu'il s'agit de certaines catégories d'entreprises ou de produits, vous avez besoin de plus que de vos yeux et de vos oreilles. Je ne peux pas m'imaginer être un acheteur et commander un containeur de vin sans le goûter d'abord, et fonder ma décision sur le fait que la bouteille a l'air jolie ou que le fabricant a une voix douce. 

Dans certains domaines (alimentation, boissons, mode...), quand on a besoin de toucher, de goûter et/ou de sentir, le physique est définitivement meilleur que le digital. 

Quel uppercut du physique ! 

Ooh et juste avant que la cloche de fin ne retentisse !

 

La décision revient aux juges

En conclusion, les deux types d'événements ont leurs avantages et leurs inconvénients. Mais je vais faire un parallèle avec le monde du retail et comparer cette bataille numérique contre physique avec la bataille brique et mortier contre le commerce électronique. Oui, il fallait s'y attendre, mais c'est la simple vérité. L'un ne remplacera pas simplement l'autre. La nouvelle méthode digitale est sexy mais pas parfaite à tout point de vue. L'ancienne peut être améliorée, mais elle ne mourra pas car certains aspects sont irremplaçables. Les spécialistes parlent aujourd’hui dans le retail de concepts d'omnicanal, de phygital, etc. Il en sera de même dans le secteur de l'événementiel. Les organisateurs créeront simplement (s'ils sont intelligents) de nouveaux événements améliorés pour satisfaire les participants en prenant le meilleur du direct et du digital. 

Voilà, ce fut une bataille acharnée pour arriver à la conclusion que dans l'industrie de l'événementiel, l'avenir est hybride !

 

 

 

SalonSalonsTradefairTradeshowDigitalLive Events Live Vs Digital