+32 (0)479 43 57 53    blog@20100retail.be
Conférence sur l’évolution du climat et la viticulture
Fruit Expo 2019

Conférence sur l’évolution du climat et la viticulture

Dans le cadre d’un événement organisé par Business France, il m’a été donné l’occasion de voir une conférence donnée par Monsieur Joël Rochard, Expert Organisation Internationale de la vigne et du vin de l’Institut Français de la Vigne et du Vin.

 

Le climat influence la vigne de l’homme, l’homme influence le climat aussi

Bien entendu, le climat est un élément important des terroirs viticoles dans le monde. Au cours du temps, l’homme a toujours su trouver les terroirs les plus adaptés et suivant le climat il a su utiliser le climat, les microclimats et adapter ses techniques pour créer son vin.

Forcément, le climat et des conditions extrêmes (comme trop de froid, ou des canicules etc) ont des influences sur l’évolution de la vigne et de sa production. Le climat qui évolue au cours du temps, ce n’est pas quelque chose de nouveau. Le monde a connu des fluctuations et changement climatiques, des périodes glacières… sans trop vouloir rentrer dans des détails. Egalement, les scientifiques savent qu’il faut analyser l’impact des gaz à effet de serre. Et cette analyse se rend compte de l’impact de l’homme et de sa consommation d’énergie au cours du temps. Selon l’orateur du jour, il faut bien prendre en compte les événements extrêmes (par exemple les modifications des précipitations, les problèmes de désertification, les canicules etc), toutefois ces éléments ne restent que des indications. Être certain de ce qu’il se passe exactement et comprendre la clé du climat reste un exercice difficile.

 

Conséquences au niveau de la vigne

Les différentes fluctuations du climat ont actuellement quelques impacts important sur les vignes et les vignerons : 

  • Alors une première conséquence constatée ces dernières années est l’avancée des dates de vendanges. Par rapport aux années ’80, nous avons avancé de deux semaines en gros les dates de vendanges. Selon les études, une augmentation de 1° avance les dates de vendage de 10 jours en moyenne.
  • On constate donc que le degré alcoolique a tendance à augmenter et l’acidité totale a tendance à diminuer.
  • L’augmentation du C02 dans l’atmosphère est un facteur favorable à la photosynthèse.  Et en fonction de l’eau présente on peut constater en théorie des productions futures plus importantes dans des zones actuellement limites, voire même la création de nouvelles zones viticoles.
  • Une guerre pour l’eau ?: Il faudra peut-être choisir dans certaines régions, entre utiliser l’eau récoltée pour la production de raisins, ou utiliser l’eau pour la consommation domestique. L’eau sera un élément extrêmement important. Certaines régions ont des réserves d’eau importantes (comme la Champagne par exemple), mais d’autres régions seront plus touchées avec de l’évaporation, et donc les techniques d’irrigations seront à remettre en question. Est-ce que l’eau dans ces régions ne seraient pas plutôt pour l’alimentaire plutôt que la vigne ?
  • Le vigneron s’adapte au climat par différentes techniques : Il existe en effet différents moyens comme jouer sur le rapport feuille/fruit, la densité de plantation, adapter les caves avec des concepts géothermiques par exemple…  Une autre possibilité s’offre et consiste à faire migrer les terroirs vers l’altitude. C’est par exemple le cas en Bolivie ou dans la région du Yunnan au Tibet.  

 

Et en conclusion

Ce fut un exposé parfois très académique par monsieur Rochard, et parfois un peu difficile à suivre en terme de structure. Mais le message principal est là, le changement climatique a des conséquences, parfois difficilement mesurables ou prévisibles, mais en tous cas, la vigne et les hommes qui la cultivent doivent/devront s’adapter.

En conclusion de la conférence, Monsieur Rochard a très justement cité Antoine de Saint Exupéry : « Nous n’héritons pas des terroirs et des paysages de nos ancêtres vignerons mais nous les empruntons aux enfants de notre planète ». Je vous laisse méditer.

 

 

Vos commentaires et questions sont les bienvenus via blog@20100retail.be ou via le formulaire http://20100retail.be/en/contact

VinWine Business FranceJoel RochardVineClimate Conference