+32 (0)479 43 57 53    blog@20100retail.be
L’Hyper se réinvente au Carrefour Mons Grands Prés
Fruit Expo 2019

L’Hyper se réinvente au Carrefour Mons Grands Prés

Une volonté d’être plus moderne, plus professionnel et plus proche du client

Le gratin était présent

Il y avait du beau monde présent pour présenter aux journalistes ce qui  fut annoncé comme la réinvention de l’hypermarché. Ayant eu le plaisir d’y être présent, je ne pouvais que partager avec vous le nouveau concept d’hypermarché lancé par Carrefour Belgium à Mons Grands Prés. Mais soyez prêt car l’article est un peu plus long que d’habitude (ne vous inquiétez pas il y a des photos avec).

Le CEO a ouvert le bal et s’est plu à rappeler le positionnement du distributeur sur le marché belge. Selon François-Melchior de Polignac, CEO de Carrefour Belgium : “Nous sommes le seul distributeur en Belgique avec trois formats distincts, mais en même temps complémentaires. Il est important de souligner que nous croyons en cette complémentarité ainsi qu’en chacun des formats individuellement. Nous couvrons ainsi 100% des moments de consommation et 100% des étapes de la vie de nos consommateurs. » 

Ce fut ensuite plus concret en entrant dans le vif du sujet avec le directeur d’exploitation et les pilotes du projet de transformation, Christophe De Clercq, Directeur Projet « Mons Grands Prés » et Peter Bruyneel, Développeur de l’offre pour le projet « Mons Grands Prés ».

La volonté de Carrefour Belgium était d’amener un concept plus professionnel, plus moderne et plus proche du client. Vous allez sans doute demander s’il faut vraiment continuer d’investir dans un concept de « tout sous un même toit ». Arnaud de Lauzières, Directeur d’Exploitation des Hypermarchés chez Carrefour Belgium avait ceci à dire concernant ce point: « Beaucoup débattent sur l’existence du concept de l’hypermarché. Or, l’hypermarché n’est jamais mort s’il se réinvente en permanence et c’est dans notre ADN de le faire. »

Six axes de travail

Le projet s’est étendu sur de longs mois, a rassemblé de nombreux experts ainsi que requis plusieurs heures de recherches et d’interviews avec des clients. Pour comprendre le nouveau concept, nous pouvons regarder celui-ci sur six axes principaux :

  • Le fait maison : Plusieurs produits sont faits sur place devant les yeux des consommateurs. C’était déjà le cas dans certaines catégories. Mais il a fallut également engager de nouveaux métiers spécifiques. C’est ainsi que maintenant vous pourrez trouver un pizzaiolo, un chocolatier ou encore un torréfacteur sur place.
  • Les bastions : le distributeur aime à se déclarer comme référence sur le marché sur certaines familles de produits. Dès lors ces ‘bastions’ comme il les appelle, sont également présents dans le nouveau concept et mêmes renforcés. Pour vous donner deux exemples parlants : le vin se voit doter d’une véritable cave à température avec des grands crus. Et la cave à bière comporte également une micro-brasserie dans laquelle est brassée une nouveauté unique La Chambourlette. Cette bière sera également disponible en Horeca, mais uniquement distribuée à Mons. Pour la petite histoire, Mons Grands Prés est le deuxième magasin au monde après Eataly de Chicago avec une micro brasserie dans ses murs.
  • L’hyper connectivité : s’il y a bien un concept qui a été répété des milliers de fois durant la conférence de presse c’est cette fameuse hyper connectivité. Le magasin offre le wifi, des murs digitaux qui vous permettent de commander des gros volumes, des bornes qui vous donnent de l’information sur les produits mais également vous permettent de commander des produits qui ne sont pas présents en magasin, mais disponibles dans l’offre du distributeur, …
  • La durabilité : des écrans vont réduire le besoin de papier et remplacer les affiches, les ampoules sont en led, les réfrigérateurs consomment moins d’énergie… bref pas mal d’éléments ont été repensés.
  • L’esprit boutique : une série de concepts ‘shops in the shop’ ont été installés. C’est ainsi que par exemple la librairie, ou l’électronique vous donneront un sentiment de boutiques spécialisées. Cela permet aussi au distributeur d’offrir des marques qui ne se retrouvent pas habituellement dans des hypers. Pensons par exemple aux enceintes Marshall, ou encore au Champagne Krugg.
  •  Taste it Try It : l’expérience se fait partout. Le magasin laisse l’opportunité par exemple à ses visiteurs de tester des consoles de jeux, flâner dans la librairie, ou encore s’installer dans l’un des deux coffee corner…

Quelques chiffres clés

Certains d’entre vous adorent les chiffres alors en voici quelques-uns pour vous régaler sur Carrefour Mons Grands Prés et sa transformation :

  • 270 collaborateurs dont l’embauche de 40 nouveaux et l’introduction de 10 nouveaux métiers en magasin
  • 5 000 heures de formation
  • + de 500 experts impliqués
  • 360 jours … et nuits de travail, près de 60 corps de métier
  • environ 30 000 références alimentaires
  • un catalogue de 110 000 livres à commander
  • 28 caisses
  • 11 700 m² de surface commerciale
  • 40 000 dalles, 45 km de câblage,
  • 600 caddies et 300 scannettes tactiles
  • Plus de 1000 lampes led (soit 30 % de réduction de la consommation d’électricité)
  • 118 frigos à porte (soit 75 % d’économie d’énergie)
  • 140 écrans d’affichage (réduction de papier)    

Encore quelques réflexions

Au départ, l’hypermarché du groupe qui allait recevoir cette transformation n’était pas connu. Il s’agissait surtout d’un projet de réinvention qui était nécessaire selon la direction afin de rester compétitif et de continuer le travail de remise en question permanente. Le choix s’est ensuite porté sur Mons Grands Prés car le parc entourant le centre commercial accueillera bientôt un magasin IKEA. Cette arrivée amenant elle-même des transformations et des perturbations dans la vie des consommateurs Montois, Carrefour a décidé de ne pas perturber le fonctionnement d’un autre magasin du groupe et ‘saisi cette occasion’. 

Il s’agit d’un projet bien belge et comportant une énorme dimension locale. L’initiative fut bien prise et exécutée par l’équipe de Carrefour Belgium. Egalement à souligner est le fait qu’imposer le même concept partout en Europe et dans le monde n’est pas réaliste (Repensez donc au concept Planet il y a quelques années). Beaucoup d’éléments du concept de Mons ne seront et ne peuvent être simplement copiés et imposés dans d’autres magasins du groupe. Mais, le travail peut inspirer d’autres membres du groupe au national et à l’international.

Enfin, soulignons que la direction de Carrefour insiste sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un concept d’hypermarché premium. Le groupe travaille un concept qui se veut refléter une expérience de plaisir à prix bas pour ses visiteurs.

 

My 20/CENT sur le nouveau concept

Bien entendu, je vous invite à aller visiter le nouveau concept, car c’est sur le terrain et en voyant les choses de vous même que vous vous ferez une meilleure opinion. Toutefois, il me faudra y retourner pour la bonne et simple raison que le magasin était fermé lorsque je l’ai visité. Certes il aurait été impossible de faire le tour aussi librement sinon et c’est ainsi que se passent les conférences de presse. Mais il sera plus intéressant encore de voir le magasin en plein fonctionnement. Selon moi, il n’y a rien de tel, et les allées vides ne demandaient qu’à recevoir des visiteurs.

« L’hypermarché n’est pas mort s’il se réinvente », je ne peux que donner raison à Monsieur de Lauzières pour cette affirmation. Et j’ajouterai même que c’est le rôle de tout commerce de se remettre en question, pas uniquement de l’hyper. En ces temps où l’omnichannel est à la mode, et où l’ecommerce se développe et a le vent en poupe, il arrivera bien un moment où les canaux digitaux devront aussi se réinventer (si ce n’est déjà le cas aujourd’hui).

Et cela m’amène à souligner que dans le concept développé à Mons Grands Prés, il faut souligner deux éléments essentiels. Il s’agit de deux éléments que seuls les commerces physiques peuvent mettre en avant : le contact humain et l’expérience. Il n’y a que dans un magasin physique que vous pourrez recevoir les conseils en direct du vendeur, et ressentir sa passion du métier.  De plus, en voyant les rayons bien achalandés, en pouvant tester ou goûter des produits lors de vos achats, en clair en ayant vos cinq sens stimulés, vous ne faites plus des courses, vous vivez une expérience. Et dans le cas de Mons Grands Prés et cette hyper connectivité mise en avant, vous avez même un lien vers le digital, car vous pouvez partager vos expériences si vous le désirez.

En clair, le nouveau concept vous donne envie

CarrefourCarrefour BelgiumMonsConceptHypermarchéHypermarketHypermarktPos